Mieux comprendre le concept de l’assurance loyer impayé

Il n’est jamais facile pour un propriétaire de maison de faire face à des impayés. Toutefois, il s’agit d’une situation assez fréquente pour laquelle, les compagnies d’assurance essaient de remédier avec l’assurance loyer impayé. Qu’est-ce qu’alors l’assurance loyer impayé et quels en sont les avantages?

Assurance loyer impayé : De quoi s’agit-il ?

L’assurance loyer impayé est un contrat d’assurance auquel souscrit un propriétaire maison afin d’être indemnisé dans les situations où son locataire se trouve en cessation de payement. En effet, il faut préciser que plusieurs raisons peuvent expliquer le défaut de payement d’un locataire. Ainsi, cette situation fâcheuse peut survenir si ce dernier perd son emploi ou encore, dans une situation où il devra faire face à d’importantes dépenses liées par exemple à un problème de santé. De plus, la cessation de payement peut résulter du décès du locataire. L’assurance loyer s’avère toutefois relativement coûteux. Ceci s’explique par le fait qu’elle couvre non seulement le recouvrement des loyers impayés, mais aussi et surtout la réparation des dégradations causées dans l’appartement et les frais de justice en cas de procédure judiciaire intentée pour recouvrir les impayés. Plus d’infos à lire sur le sujet dans la suite d l’article.

Les avantages de cette assurance s’avèrent nombreux. En effet, elle rend plus serein le propriétaire qui compte exclusivement sur ses loyers pour vivre et subvenir aux besoins de sa famille. De plus, elle permet aux propriétaires qui doivent rembourser des prêts immobiliers avec les loyers de ne pas se retrouver en porte à faux avec la banque.

Assurance loyer impayé : Les critères d’éligibilité

Les compagnies d’assurance se basent sur des critères bien précis pour proposer un contrat d’assurance loyer impayé à un individu. En ce qui concerne le propriétaire, un loyer inférieur à 3000 euros est essentiel. Du côté du locataire, la compagnie d’assurance devra s’assurer que le montant du loyer ne représente pas plus du tiers de ses revenus mensuels. De même, sa situation professionnelle sera examinée à la loupe. À cet effet, les locataires ayant un CDI sont plus prisés par les compagnies d’assurance que les détenteurs d’un CDD.