Tout savoir sur la maladie du laurier rose

Originaire de la méditerranée, le laurier rose est un arbuste qui se cultive principalement en saison sèche, en raison du fait qu'il ne supporte en aucun cas la fraîcheur. C'est aussi une plante qui ne s'arrose pas de façon abondante, parce qu'elle est allergique à l'excès d'eau. Elle exige beaucoup d'attention et d'entretien au risque d'être exposée à plusieurs maladies. C'est surtout cet aspect qui fera l'objet de développement de cet article qui vous fera découvrir toutes les pathologies qui peuvent s'attaquer à cette plante si elle n'est pas bien entretenue.

Les feuilles jaunes : la principale menace du laurier rose

Si vous remarquez la présence de quelques feuilles jaunes sur votre plante, n'ayez encore aucune crainte, car cette situation qui se veut normale intervient lorsque la ramure de votre laurier rose se renouvelle. Mais là où surgit le problème c'est quand les feuilles de l'arbre prennent de volume. Et partir de ce moment, cela devient une menace pour la plante. En effet, le mal provient généralement du non-rempotage du laurier rose sur de longues années. Continuez à lire laurier rose feuilles jaunes ici. Dans ce cas, l'arbre va manquer de nourriture. Et cela ne lui arrive souvent qu'au printemps. Pour donc épargner votre plante de cette maladie, la solution est simplement de lui donner un pot plus vaste où vous mettrez de la terre de jardin et du compost.

Les pucerons : l'autre mal qui menace la plante

Les pucerons sont sans doute la deuxième maladie qui dérange souvent le laurier rose. Il s'agit en effet, des petits insectes jaunes ou verts qui, généralement entre le printemps et le début de l'été, envahissent les fleurs de cet arbuste. Ainsi, chaque feuille qui va recevoir de piqûre de ces insectes va se recroqueviller. C'est pourquoi il s'avère nécessaire de pulvériser un insecticide dès que vous remarquez la présence des pucerons.